"Cuisine(s) sans dépendance(s)" est un doublon en cours de mon premier blog de cuisine ouvert en 2008 - fermé au public depuis fin 2013 -, écrit dans un style plus littéraire et faisant référence souvent à des impressions liées à la nourriture, sans contenir toujours les recettes elles-mêmes. Ici, pas ou prou de digressions autour de la nourriture, seulement de la cuisine, celle que ma double culture oscillant entre Asie et Europe inspire, juste pour perpétuer les cahiers de nos grands-mères à l'aide de cet outil informatique formidable. Qui sait ce qu'on trouvera sous les décombres un jour, pourquoi pas un disque dur intact faisant défiler des images d'aliments qui n'existeraient plus et qui feraient faire un bond vertigineux dans la mémoire de l'Homme de demain qui sera devenu un cerveau sans enveloppe charnelle et n'ayant plus besoin de s'alimenter comme aujourd'hui ! Ah, voilà que je délire déjà ! Vite, je retourne à la cuisine, parce que, en attendant, il faut manger pour vivre !
Mises à part les recettes qui peuvent être copiées car je ne puis prétendre avoir inventé la purée ou autres plats même les moins basiques, ce blog tel qu'il est conçu est ma création, tous les textes, dont ceux publiés en magazine et signalés comme tels, ainsi que toutes les photos publiées sont personnels, ils sont soumis au droit d'auteur en vigueur au jour de leur publication.
Bienvenue à ma table !
Date de création du blog : 25 novembre 2011
Ouverture au public : mars-2012
NB : Pour la "présentation" complète, cliquer sur l'onglet correspondant en tête de ce blog qui, je le précise, est en cours de montage : toutes les rubriques annoncées en "pages" ne sont pas encore disponibles. Merci de votre compréhension. Mars 2012 -
ACTUALITE : février 2014 : ce blog devrait prendre un rythme de croisière bientôt, promis (le magazine pour lequel j'écrivais n'existe plus, mais ses lecteurs souhaitent continuer de consulter mes non-recettes ici !) - Merci à mes 50.000 lecteurs silencieux, sans lesquels ce blog n'aurait pas existé et n'existerait plus...

mardi 3 janvier 2012

paillasson de pomme de terre

Paillasson de pomme de terre, ici servi avec un
magret de canerd grillé
Le paillasson de pomme de terre est facile à réaliser. Il constitue un merveilleux accompagnement pour une viande rouge ou une volaille rôties, le tout se mariant très bien avec un vin rouge.
Ma recette pour 6 paillassons
6 grosses pdt à chair ferme ; 3 oeufs ; 1 càs bombée de farine ; sel et poivre ; ciboule et coriandre hachées ; huile de friture neutre ;
  • éplucher et laver les pommes de terre,
  • les râper, avec des fibres assez longues de préférence,
  • rincer le râpé avec beaucoup d'eau, presser dans les mains pour les essorer au maximum, laisser reposer (30mn si on peut) dans un saladier en le recouvrant d'un torchon humide pour éviter que les pdt noircissent,
  • battre les oeufs en omelette, y incorposer la farine tamisée, ajouter sel, poivre, herbes ciselées, bien mélanger le tout, l'ensemble doit être homogène,
  • verser ce mélange sur le râpé de pomme de terre, bien mélanger,
  • dans une poêle, chauffer l'huile, laisser tomber une grosse cuillerée du mélange, aplatir légèrement avec le dos d'une écumoire, laisser dorer et retourner pour cuire l'autre face (environ 3/4mn sur chaque face selon l'épaisseur du paillasson),
  • égoutter sur du papier absorbant et laisser au chaud dans le four préalablement chauffé, le temps de cuire tous les paillassons.
NB : il faut que le râpé soit bien sec pour que les paillassons croustillent à la cuisson. Ne pas hésiter à l'essorer avec les mains avant de le laisser reposer dans un torchon humidifié.

Bien doré et croustillant !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire