"Cuisine(s) sans dépendance(s)" est un doublon en cours de mon premier blog de cuisine ouvert en 2008 - fermé au public depuis fin 2013 -, écrit dans un style plus littéraire et faisant référence souvent à des impressions liées à la nourriture, sans contenir toujours les recettes elles-mêmes. Ici, pas ou prou de digressions autour de la nourriture, seulement de la cuisine, celle que ma double culture oscillant entre Asie et Europe inspire, juste pour perpétuer les cahiers de nos grands-mères à l'aide de cet outil informatique formidable. Qui sait ce qu'on trouvera sous les décombres un jour, pourquoi pas un disque dur intact faisant défiler des images d'aliments qui n'existeraient plus et qui feraient faire un bond vertigineux dans la mémoire de l'Homme de demain qui sera devenu un cerveau sans enveloppe charnelle et n'ayant plus besoin de s'alimenter comme aujourd'hui ! Ah, voilà que je délire déjà ! Vite, je retourne à la cuisine, parce que, en attendant, il faut manger pour vivre !
Mises à part les recettes qui peuvent être copiées car je ne puis prétendre avoir inventé la purée ou autres plats même les moins basiques, ce blog tel qu'il est conçu est ma création, tous les textes, dont ceux publiés en magazine et signalés comme tels, ainsi que toutes les photos publiées sont personnels, ils sont soumis au droit d'auteur en vigueur au jour de leur publication.
Bienvenue à ma table !
Date de création du blog : 25 novembre 2011
Ouverture au public : mars-2012
NB : Pour la "présentation" complète, cliquer sur l'onglet correspondant en tête de ce blog qui, je le précise, est en cours de montage : toutes les rubriques annoncées en "pages" ne sont pas encore disponibles. Merci de votre compréhension. Mars 2012 -
ACTUALITE : février 2014 : ce blog devrait prendre un rythme de croisière bientôt, promis (le magazine pour lequel j'écrivais n'existe plus, mais ses lecteurs souhaitent continuer de consulter mes non-recettes ici !) - Merci à mes 50.000 lecteurs silencieux, sans lesquels ce blog n'aurait pas existé et n'existerait plus...

dimanche 22 décembre 2013

bûche de noël classique (crème au beurre)


 
Pas de Noël sans bûche chez moi, et, même si elle n'est plus très tendance, j'en reste à la plus traditionnelle qui existe, c'est-à-dire un roulé avec de la crème au beurre !
 
 
 
Pour le roulé, ma base ressemble à une génoise italienne
6 œufs, 4càs de sucre cristallisé, 2 sachets de sucre vanillé, 4càs de farine
  • séparer les blancs des jaunes de tous les oeufs
  • battre vigoureusement les jaunes avec les deux sucres
  • ajouter la farine en tamisant bien, mélanger doucement,
  • battre les blancs d’oeuf en neige
  • mélanger les deux appareils, en incorporant d’abord une petite quantité de neige, puis tout le reste, avec des gestes légers pour obtenir une pâte homogène et aérée
  • étaler la pâte sur une plaque rectangulaire anti-adhésive
  • cuire à 180° 10 à 15mn pour obtenir une pâte à peine dorée et moelleuse (il ne faut pas qu’elle grille !
  • sortir le gâteau, le laisser tiédir un peu puis le retourner sur un torchon humidifié mais parfaitement essoré (ou une plaque de marbre)
  • le laisser refroidir complètement en le recouvrant d’un torchon pour faire un peu de vapeur afin de ramollir la pâte qui sera plus facile à rouler

Pour la crème au beurre
500g de beurre doux de bonne qualité, sucre cristallisé (selon votre goût pour le sucre, pour moi 250g), 4càs de café très fort, 2càs de grains de café lyophilisé
  • battre les jaunes d’œufs vigoureusement
  • faire fondre le sucre dans l’eau sur feu doux pour obtenir un sirop épais
  • verser lentement le sirop chaud sur les jaunes d’oeuf sans cesser de remuer avec un fouet jusqu’à complet refroidissement
  • rajouter le beurre ramolli à température ambiante par petite touche sans cesser de fouetter
  • une fois tout le beurre incorporé, la crème doit être lisse, brillante et et tenir au doigt
  • agrémenter la crème du parfum de son choix
  • Si c’est du café comme sur la photo de ma bûche, il suffit de faire un café très fort et d’en ajouter quelques càs à la crème, de bien mélanger.
Un plus : j’ajoute quelques grains de café lyophilisé à la crème, ça donne un goût intense au parfum café !

Montage de la bûche
  • tartiner d'une couche uniforme de crème toute la surface du gâteau
  • rouler serré le tout dans le sens de la longueur.
  • égaliser les extrémités avec un couteau bien tranchant
  • recouvrir d’une épaisse couche de crème toute la surface de la bûche, et former des nœuds d'arbre en surépaisseur
  • décorer à l’aide d’une fourchette, pour imiter des noeuds ou écorce d’arbre
  • garnir de décoration de votre choix et au final, saupoudrer d'un peu de chocolat noir écrasé, c'est plus joli !
  • réserver au frais au moins 4 heures avant le service
 


1 commentaire:

  1. La mienne est déjà commandée, trop tard, mais je retiens ta recette !!!
    Joyeux Noël à toi !!!!

    RépondreSupprimer